Chez DevilsEyes et strawberry

Forum d'art et de culture,graphisme,tutoriel,des défis,pencil,papilles gustatives,des jeux,loisirs créatifs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» sans titre
Mar 26 Mai - 18:56 par magnolia

» Xyndhra(pc)
Sam 23 Mai - 0:08 par jeremy10tie

» Jeux des prénomns
Jeu 21 Mai - 4:26 par DevilsEyes

» Rêve ( la longueur n'est pas assez longue rire)
Jeu 21 Mai - 4:26 par DevilsEyes

» Défi japanim n°4
Dim 17 Mai - 19:38 par magnolia

» une demande de creation
Lun 4 Mai - 22:40 par jeremy10tie

» **Nature morte au graphite**
Sam 2 Mai - 0:16 par jeremy10tie

» **Portrait fillette**
Sam 2 Mai - 0:15 par jeremy10tie

» Mes gribouillis
Sam 2 Mai - 0:04 par jeremy10tie

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 Nuit Sang Faim

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 18:23

Hello !

Un petit extrait de mon roman de sciences fictions qui sortira prochainement dans les bacs




Nuit Sang Faim.

Epilogue.(dos, couverture du livre)

Une vie pour un futur
c’est peut-être ce que j’ai oublié
quand un soir au coin d’une embouchure
j’ai laissé mon cafard s‘égarer.
L’ombre de la nuit dans un élan sans pareil
s’est empressé, me voyant ainsi démunie
de s’ emparer dans un silence mortel
un morceau de la naissance de mes ailes.

Les résonnements de pas se sont tus
le glissement des nuages couvre les toits
la grisaille envahies doucement les rues
arrive soudain sur moi un souffle froid.
Au dessus de ma tête sonne le glas
alors que la cape noir d’un geste habile
s’insurge sur mon corps qui se débat
Pour faire de lui son lieu d’asile.

Je suis le fruit de tout ses manques
mon sang frais coulant dans mes veines
Se laisse vider et généreusement lui flanque
La victoire de faire de moi sa nouvelle reine.
Les fantômes aux visages de l’éternité
ont craché leurs rires par saccade
mon corps ils ont exécuté
De ma vie ils se sont abreuvés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 18:23

CH I





Un soir sombre où le vent d’ une violence telle qu’ aucunes âmes n’ osent arpenter les rues de la villes, où la pluie avec plaisir se marie au vent qui dans un tourbillon fait craquer les branches, je me sent seule, perdue dans un appartement bien trop spacieux pour mon seul petit être.
Plutôt que de rester à me morfondre, me voici enfilant mon manteau glissant à mi-genoux.
Enroulant une écharpe mal tricotée autour de mon cou en prenant bien soin de plaquer le col de mon manteau, afin que le vent froid n’ai aucune emprise sur mon corps.
Je claque la porte de mon appartement, descends les quatre étages qui me mènent tout droit dans mon quartier mal famé et où personne n’ ose s’ aventurer à une heure si tardive.
Je me moque bien des cancans disant que certaines nuits par le passé, des choses étranges se produisaient quand une tempête de vent s’ en suivant d’ une pluie faisait naître d’ étranges ombres diaboliques.
Peu m’ importe ce qui pouvait se produire.
Et puis, que pouvait-il donc m’ arriver ?
Dieu a fait de ma vie et ce depuis le premier jour de ma naissance, une vie sans douleur, une vie remplie d’ amis des deux sexes.
Bref, rien de plus banal qu’ une vie sans soucis, où le mal était banni laissant place à la joie et au partage du bonheur des autres.
Je me sentais protégée par les cieux, jusqu à me voir pousser un léger duvet de plumes, ressemblant à la naissance d’ ailes.
Qui oserait toucher un ange ?
Peut-être en faisais-je un peu trop, mais c’ est du moins la question que je me posais à ce moment là.
Comment expliquer ces pousses de duvet, sinon par la naissance d’ un ange ?
Ma question première n’ était donc pas si insensée.
De toute façon, quoiqu’ il en soit, aucuns démons de la nuit ne me faisaient peur.
Non pas parce que je ne crois pas en leurs existences, mais simplement parce qu’ auparavant, j’ avais croisée des gens ayant une vie s’ y approchant, tant par leur caractère que par leur rancœur envers la société.
Certes, il ne s’ agit pas des mêmes démons mais après tout, ils allaient dans le même sens.
Et qu’ ils apparaissent d’ une façon ou d’ une autre, m’ importe peu.
23 heures passé, je me retrouve donc au bas de mon immeuble.
Un couvercle de poubelle résonne au sol après avoir fait une chute due à un chat affamé.
Ne m’ y attendant pas, le bruit claquant me fit sursauter mais la peur n’ eut pas le temps de m’ envahir.
Et malgré le fait que je me retrouve face à un chat noir, le morbide de cette nuit sans fin, ne me fit aucun effet.
Les pavés trempés par cette pluie battante, me mènent partout et nulle part à la fois, errant au hasard des rues, là où le vent me pousse.......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 18:24

...Rien ne me protège de ces intempéries, pas même un parapluie et pourtant, je n’ ai pas froid.
La pluie fouette mon visage, mon maquillage glisse le long de mes pommettes aussi sûrement que ruisselle les gouttes.
Des bruits de ci de là, retentissent de temps à autres mais ce ne sont que des volets fermés par leur propriétaires afin de se cloîtrer chez eux, bien au chaud, désirant passer tranquillement le reste de la soirée et commencer une bonne nuit.
Ils se savent en sécurité au sein de leur petit nid que certains ont probablement mit toute une vie à bâtir.
La nuit est longue, d’ un pas décidé, j’ entreprend de faire demi-tour et de remonter bien sagement à mon appartement, rêvant d’ une douche plus que chaude, jusqu’ à envahir les murs de buée.
J’ irais ensuite m’ envelopper d’ un peignoir éponge et pourquoi pas me lover au fin fond de mon lit et suivre une de ces séries policières comme on en voit depuis des années et dont on se lasse vite mais bien contents qu’ elles occupent notre temps libre.
Je me réjouissais de cette idée et me mis à accélérer le pas afin d’ arriver au plus vite chez moi, malgré le fait que personne ne m’ y attende.
J’ aperçois enfin l’ angle de mon immeuble, et pousse un « ouf » de soulagement, non pas parce que je n’ ai rencontré à aucun moment un de ces démons de la nuit, mais parce qu’ à la seule pensée que cette fameuse douche bouillante m’ attende me redonne de l’ énergie pour remonter ces quatre étages, qui bien évidemment ne sont pas dotés d’ ascenseur
- Après tout, peu m’ importe !
Me suis-je entendue dire à haute voix.
- C’ est bien ce que je pensais !
Toutes ces rumeurs sur les ombres de la nuit,
Pourtant le temps s’ y prête mais rien ne s’ est produit…
- Ah, enfin arrivée!
Je cherche mes clés, l’ eau continue à couler sur le sol, on peut dire que depuis le rez-de-chaussée on me suis à la trace, heureusement ce n’ est pas une heure où la concierge erre dans les cages d’ escaliers sans quoi, j’ aurais certainement eut droit à des remontrances de sa part.
- enfin, les voilà !
Après avoir réussi à mettre la main sur mon trousseau, je m’ empresse d’ entrer enfin chez moi, ôtant ce fichu manteau ainsi que ce semblant d’ écharpe et parcoure tout l’ appartement pour me retrouver dans cet endroit tant désiré : ma salle de bain.
Après quarante-cinq minutes sous une eau bien chaude, je ne changeai pas mes projets et allai directement me coucher sans même avoir eut le temps d’ allumer mon poste de télévision.
Je commence déjà à tomber dans les bras de Morphée, quand soudain j’ ouvre les yeux.
Mes pensées viennent me rappeler cette sombre histoire d’ ombres de la nuit.
Je les nommeraient plutôt « les fantômes de la nuit » car je n’ en avais pas vu l’ ombre.
Je souris par ce petit jeu de mots qui me rassurai.
Je me retourne et pour la seconde fois, ferme les yeux.
La nuit a commencée depuis quelques heures, je ne sais comment l’ expliquer, mais je la pressent encore très longue.
A vrai dire, je pense que cette histoire macabre y est un peu pour quelque chose, mais ma fierté prend le dessus, me laissant entendre que ça doit tout simplement être la nuit la plus longue de l’ année puisque nous sommes le vingt et un décembre.
Et puis, nous ne sommes pas loin des fêtes de Noël, période où le bonheur se propage dans toutes les maisons et où les humains dans leur excitations de préparations de cadeaux, affichent leur bonne humeur.
Où même certains, sans s’ en rendre compte, arrivent à prononcer un « bonjour » qu’ au cours de l’ année, ils ne s’ étaient pas donné la peine de dire.
Ces « fantômes de la nuit », n’ ont pas leur place en cette période de fêtes et je n’ ai donc rien à craindre.
J’ essai alors de me résonner, je veux par tous les moyens ne plus y penser et faire en sorte que ma nuit se passe dans le calme absolu, mais mon sommeil agité me laisse entendre le contraire.
C’ est alors que je me force à penser à d’ autres horizons, espérant voir traverser un arc-en-ciel dans ma chambre, histoire d’ y mettre quelques couleurs pensant qu’ elles pourraient me protéger.
Cette histoire d’ ombres, aussi rocambolesque soit-elle, inventée de toutes pièces par un homme ou pourquoi pas une religion, commence sérieusement à occuper mon esprit et m’ énerve quelque peu.
Même dans mes imaginations les plus sombres, jamais mes pensées ne firent autant de dégâts à mon pauvre cerveau qui n’ en pouvait plus de cette noirceur d’ esprit.
Après tout, peut-être existent-elles vraiment ?
Cette sensation de présence autour de moi, si intense, si réelle, est-ce un signe ?
Essayent-elles de ma lancer un message me prévenant de leur arrivée proche ou même et pourquoi pas, de leur présence en ces lieux ?
Je commence sérieusement à me demander si je n’ ai pas un peu trop d’ imagination.
Bien sûr, nous ne sommes pas maître de nos rêves, mais justement, si c’ était elles, ces fameuses ombres qui les géraient?
Peuvent-elles être capable de prendre possession de notre corps comme de notre esprit et faire de nous ce qu’ elles veulent ?
A ces seules pensées, mon sang se glaça.
Plus rien ne me surprend en ce bas monde, et il est donc fort probable que de telles choses puissent se produire, et puis j’ ai tendance à croire un peu en tout et n’ importe quoi.
Je me demande même s’ il ne faut pas que je m’ inscrive à des cours d’ Art dramatique, tant je fabule.
Un oscar de la meilleure actrice n’ est pas pour me déplaire bien au contraire.
Mon rêve commence à prendre une tournure plutôt agréable.
Moi actrice de théâtre signant des autographes.
Une petite ride se forma à la commissure de mes lèvres.
Enfin un sourire apparaît sur mon visage endormi.
Je prend le dessus sur ces ombres et j’ ose espérer que cela les fassent fuir une bonne fois pour toute.
Les couleurs sont parvenues à envahir ma chambre, et tout va bien dans le meilleur des mondes.
Ce semblant de cauchemar devient de plus en plus flou jusqu’ à disparaître complètement.
Je viens de gagner la partie !
Rien ne peut m’ arriver puisque de toute façon, mes ailes me protégent....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 18:24

...Il s’ en est quand-même fallu de peu pour que ces ombres envahissent véritablement ma nuit, mais il aurait été hors de question que je ne me batte pas et n’ ai pas le dessus sur l’ imaginaire.
Après tout, même si chacun de nous avons sa place sur et sous terre, j’ avoue que je ne suis vraiment pas pressée de voir mon nom en toute lettre sur une pierre de granit.
Non pas que je n’ aime pas les fleurs, mais franchement, je préfère de loin aller chez le fleuriste du coin m’ offrir une demi-douzaine de roses rouge.
Il est vrai que ce dernier est plutôt beau garçon.
Moi qui suis célibataire, un beau gosse comme lui, je crois que ma vie ressemblerait à autre chose qu’ à ce fichu train-train habituel.
Mais pour en revenir à nos moutons, ou plutôt pour être plus précise, à mes fleurs.
Le bouquet me conviendrait plus que la couronne, à moins que celle-ci, fut celle remise à la meilleur actrice de mes soit disant cours de théâtre
Mes pensées ne faisaient rire que moi.
Faut dire que je n’ ai aucun mal étant donné que je suis seule, mais cela m’ amuse et c’ est bien là le principal.
Vraiment, ce rêve me convient de plus en plus et tout compte fait, cela ne me gêne pas que la nuit soit si longue.

FIN du CH.I. ;)
Revenir en haut Aller en bas
strawberry
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3689
Age : 37
Localisation : France
Emploi/loisirs : Formation designer art graphique,desinatrice,illustratrice
Humeur : Fatiguée
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 18:43

Sincèrement ça donne trop envie de le lire,quel châtiment tu m'infliges,attendre que le livre sorte rhaaaaaaaaa,vite.

_________________


Clique sur la bannière tu atteris sur mon blog ^^

Image and video hosting by TinyPic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strawberry.rain-blog.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 19:13

Lol ! merci strawberry, tu es un ange !!!
Revenir en haut Aller en bas
strawberry
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3689
Age : 37
Localisation : France
Emploi/loisirs : Formation designer art graphique,desinatrice,illustratrice
Humeur : Fatiguée
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 20:16

Ba je le pense vraiment.

_________________


Clique sur la bannière tu atteris sur mon blog ^^

Image and video hosting by TinyPic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strawberry.rain-blog.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 20:29

C' est gentil

Un p' tit bout du CH II ?
Revenir en haut Aller en bas
strawberry
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3689
Age : 37
Localisation : France
Emploi/loisirs : Formation designer art graphique,desinatrice,illustratrice
Humeur : Fatiguée
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 20:42

Rhaaaaaaa,ste plaît oui,

_________________


Clique sur la bannière tu atteris sur mon blog ^^

Image and video hosting by TinyPic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strawberry.rain-blog.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 21:34

CH II






C’ est avec sursaut qu’ une sonnerie vient m’ arracher à mon sommeil.
Six heures trente du matin et déjà une nouvelle journée commence.
Je ne sais pas s’ il faut que je soit heureuse de ce brusque réveil pour les mauvais souvenirs que m’ a apporté ce début de nuit ou si je dois rager contre cette sonnerie qui m’ enlève si vite à ma victoire.
Ceci dit, je suis quand-même soulagée de savoir que tout ceci n’ est que broutille, un simple rêve et ne cherche pas à connaître sa signification tant cela me parait peu probable qu’ un rêve aussi complexe puisse être sensé.
Il faut maintenant que je me prépare.
Je file à la cuisine faire couler le café tout en continuant à m’ habiller.
Évidemment, comme si je n’ avais que ça à faire, il faut en plus que le téléphone sonne et certainement pour de mauvaises raisons.
A croire que je me suis levée du mauvais pied…
Je décide donc de ne pas répondre.
Mon café a du mal à couler, je me retrouve avec mon chemisier tâché par je ne sais quoi et il me faut donc le changer.
Répondre au téléphone me semble donc superficiel et ne veux m’ en donner la peine.
Comble de tout, voilà que ça sonne à ma porte.
Je ne suis déjà pas bien en avance et il faut en plus que l’ on vienne me déranger.
Dans un élan de colère, j’ ouvre ma porte et me retrouve nez à nez avec ma voisine de palier venant me réclamer quelques morceaux de sucre et elle en profite pour me demander si à tout hasard, mon téléphone ne serait pas en dérangement étant donné qu’ elle avait tentée de me joindre avant et que personne n’ avait répondu.
Ce n’ était pas dans ma nature de lui répondre que je n’ avais pas que ça à faire, et préfère donc me taire sans en penser moins.
Le temps que mon café finisse de couler, j’ entreprend de passer par ma salle de bain afin de redonner un peu de couleurs à mes yeux encore endormis et passer la brosse dans mes cheveux quelques peu ébouriffés.
Il me faut encore mettre mes créoles et le tour est joué.
L’ alarme de ma cafetière me prévient que mon café a enfin cesser de couler et je repars en direction de ma cuisine afin de me servir une tasse bien méritée.
Sur ce, au moment même où je m’ apprête à enfiler mes chaussures, le souvenir de ma sortie nocturne de la veille me revient en mémoire.

La seule et unique paire de chaussures de ville en ma possession, était celles que je portais par cette nuit d’ intempéries et qui n’ avaient pas tenues le coup.
Il ne me restais donc plus qu’ un choix, celui d’ une paire de bottes en cuir beige montant jusqu’ à mi-mollet et lacées sur le devant....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 21:34

Évidemment, aucun rapport avec ma tenue actuelle !
Ce qui d’ ailleurs ne m’ étonnait pas étant donné la façon dont avait commencé la journée.
Il fallut donc que je retourne pour la seconde fois dans ma chambre afin de choisir une tenue adéquate à mes bottes.
Sept heure trente.
Déjà une heure que je suis debout et rien n’ avance !
Mis à part des allers-retours de longs en large dans mon appartement, rien de vraiment concret.
Ah si ! Mon café avait coulé.
Il ne me reste plus qu’ une demi-heure avant l’ embauche et déjà, je perd mon calme sachant pertinemment que je vais être en retard.
Mon métier consiste aux créations de plans, plus précisément l’ architecture.
Il me fallait entre quinze et vingt minutes pour arriver au cabinet, encore faut-il que je ne croise aucun problème sur mon parcours.
Je doutais que cela ne se passe sans imprévue mais pouvais espérer le contraire.
Après tout, pourquoi pas !
La guigne (autre nom donné au mauvais sort, par les habitants de la région), pouvait très bien partir aussi rapidement qu’ elle était apparue.
Enfin prête, j’ attrape mes clés et dévale les marches deux par deux sur les quatre étages qui me mènent à ma voiture.
C’ est non sans un sourire de satisfaction, que je vécus le trajet de mon immeuble à mon cabinet d’ architecture sans aucune encombre.
Tout compte fait, je n’ étais pas en retard mais mon associée et amie Pauline était déjà dans les murs quand j’ arrivai.
J’ eus à peine le temps de me débarrasser de ma veste, que sans même avoir la courtoisie de prononcer un bonjour, elle me tendit un dossier bleu de huit centimètres d’ épaisseur afin que j’ examine la demande d’ un client et que j’ élabore ses plans.
Après m’ avoir fait maintes recommandations, elle quitta les lieux pour des rendez-vous, des visites de battisses anciennes à rénover.
Je me retrouve donc seule dans une pièce d’ environ trente mètres carrés et le silence me fit du bien et me permit de me détendre pour ne me consacrer qu’ à mon dossier.
Tout en mâchouillant le bout de mon crayon, je me concentre sur ces plans.
Quelques bruits de je ne sais où retentissaient de temps à autre sans réussir à comprendre d’ où ils pouvaient bien provenir.
Ils n’ étaient pas vraiment gênant, mais avaient tout de même réussi à capter mon attention.
Un léger souffle frôla ma nuque et m’ obligea à me retourner.
L’ espace d’ un millième de secondes, mon cœur s’ emballa mais inutilement puisque rien ni personne ne se trouvaient sur les lieux.
- Juste un courant d’ air, me persuadais-je à voix haute, comme si je souhaitais me rassurer.
Je repris donc le dossier en main tant bien que mal car les bruits continuaient de plus en plus belle.
Décidément, il se passe des choses étranges depuis vingt-quatre heures que j’ai bien du mal à m’ expliquer.
Je commençais à me poser de sérieuses questions quand un second souffle cette fois-ci, venu me fouetter le visage, fût plus intense que le premier et bien plus froid....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 21:35

...Comment l’ expliquer ?
Malgré le fait que je soit forte, je commençais réellement à avoir peur car je n’ arrivais pas à élucider ce mystère.
Étais-ce mon imagination ?
Ou peut-être que tout simplement, j’ étais folle et ne faisais que m’ en apercevoir.
A vrai dire, si je continuais à penser de la sorte, il est certain que je le deviendrais.
En attendant, tout ceci est bien réel malgré le fait que tous ces bruits et ces souffles relèvent du domaine du surnaturel puisque je me trouve bel et bien seule sur les lieux de mon cabinet.
Je ne pus reprendre ma concentration et entrepris d’ aller manger un morceau puisqu’ il était midi passé et prendre un bol d’ air ne pouvait que me faire le plus grand bien.
Après avoir soigneusement fermé la cabinet, je décidai d’ aller manger au chinois à deux pâtés de maisons plus loin.
Contrairement à la veille, le temps était plus clair.
Des nuages épars cachent un soleil qui a bien du mal à nous offrir quelques degrés, mais la journée est belle pour une mi-décembre.
Vraiment, pas de quoi se plaindre.
Plongée dans mes pensées et essayant de me remémorer ce qui auparavant s’ était passé dans le cabinet, je marche machinalement en direction de ce fameux restaurant quand tout d’ un coup, je me retrouve adossée à la vitrine d’ un magasin de luminaires.
Je venais d’ être bousculée, et étant donné que je ne regardais pas où j’ allais, je voulue m’ excuser quand je m’ aperçu qu’ aucune personne n’ était présente à moins de trente mètres.
Je venais pourtant de ressentir cette présence, puis avais été bousculée et avais l’ impression qu’ elle se tenait non loi de moi.
Je compris à ce moment que ces fameux cancans, ce que je croyais être un passe temps pour des gens ne sachant que faire de leur journée, s’ avéraient véridiques.
Non seulement je commençais à croire en l’ existence de ces ombres de la nuit, mais je pensais qu’ elles étaient capable de se manifester en plein jour.
Je commençai à trembler et me demandai si j’ allais réussir à avaler quoique se soit.
Mes genoux avaient bien du mal à me porter, ils m’ était devenu difficile, voir impossible de faire un pas de plus.
Mon estomac était noué, mon corps commençait à faire n’ importe quoi et ne répondait plus à mon désir d’ avancer.
Mes mains étaient plus que moites, mes pupilles étaient dilatées plus que la normale et je sentais mon visage se décomposer à une allure inimaginable.
Je n’ irais pas jusqu’ à dire que mes cheveux s’ étaient hérissés sur ma tête, mais ça n’ était pas loin de la vérité, tant la peur m’ avait prise au ventre.
C’ était certainement la réaction qu’ attendaient ces ombres, car à cette seconde même je restais persuadée qu’ elles existaient bien.
Je comptais plus que jamais sur la protection de Dieu, lui qui m’ avait offert des ailes, qui certes n’ en étaient qu’ au début de leurs pousses mais étaient tout de même bien présentes.
Elles n’ en étaient encore qu’ au stade de duvet mais je comptais bien les voir grandir au plus vite, pensant qu’ elles seraient plus aptes à me protéger.
Quoique, je ne voulus pas non plus que qui que se soit s’ en aperçoive afin d’ éviter toutes sortes de questions auxquelles il m’ aurait été difficile de répondre, ne connaissant pas moi-même la cause de cette soudaine apparition.
Ma vie devenait plus que compliquée, puisque d’ un côté les anges se manifestaient, alors que d’ un autre, les démons me harcelaient.
J’ étais tiraillée par deux présences complètement opposées, à croire que l’ une comme l’ autre voulaient me posséder.
Mon camp était bien sûr déjà choisi.
Il va de soi que jamais je ne laisserais les ombres de la nuit (nom mal choisi car elles s’ étaient aussi manifestées le jour), prendre le dessus.
Un cadeau du ciel m’ avait été donné et je comptais bien le protéger aussi précieusement que la pupille de mes yeux.
Il n’ était pas donné à tout le monde d’ avoir le bonheur d’ être élus dans l’ assemblée des anges, alors s’ il fallait se battre se battre pour obtenir le droit d’ en faire partie, cela ne me faisait plus peur.
Sans doute était-ce une épreuve qu’ il ma fallait vivre pour savoir si je méritais de porter cet ornement de plumes que n’ importe qui en ce bas monde, désirerait plus que tout afin de gagner la vie éternelle.
Une quantité de questions se bousculaient dans ma tête.
Petit à petit je reprenais des forces et pus poursuivre mon chemin qui à l’ origine devait me mener au chinois du coin.
Il m’ avait semblé qu’ une éternité s’ était passée entre la bousculade, le pourquoi du comment et la reprise de mes forces, mais en jetant un coup d’ œil à ma montre, je me rendis compte qu’ il ne s’ était écoulé que sept minutes.
Sept minutes interminables…
C’ est avec une mine fatiguée que j’ arrivai et poussai la porte du restaurant pour aller m’ asseoir au fond de la salle.....
Revenir en haut Aller en bas
strawberry
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3689
Age : 37
Localisation : France
Emploi/loisirs : Formation designer art graphique,desinatrice,illustratrice
Humeur : Fatiguée
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 23:02

J'adore tout simplement,stop,après je vais tout savoir.

_________________


Clique sur la bannière tu atteris sur mon blog ^^

Image and video hosting by TinyPic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strawberry.rain-blog.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 23:07

lol ! oui, j' arrête là
Revenir en haut Aller en bas
strawberry
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3689
Age : 37
Localisation : France
Emploi/loisirs : Formation designer art graphique,desinatrice,illustratrice
Humeur : Fatiguée
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Lun 26 Mai - 23:13

Tu sais pas la date de sortie?

_________________


Clique sur la bannière tu atteris sur mon blog ^^

Image and video hosting by TinyPic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strawberry.rain-blog.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Mar 27 Mai - 12:51

Il me faut donner une photo de moi pour la couverture dos du roman puis trouver une belle photo pour le dessus qui pourrait aller avec le thème du roman, ensuite prendre RDV avec mon éditeur et il se charge du reste !
On va donc faire tout ça rapidement et je pense que se sera bon pour Septembre.
Revenir en haut Aller en bas
strawberry
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3689
Age : 37
Localisation : France
Emploi/loisirs : Formation designer art graphique,desinatrice,illustratrice
Humeur : Fatiguée
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Mar 27 Mai - 12:54

Wow s'est long quand même.Ba tu me diras s'est dans les moments de la rentrée ,tu auras plus d'acheteurs.

_________________


Clique sur la bannière tu atteris sur mon blog ^^

Image and video hosting by TinyPic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strawberry.rain-blog.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Mar 27 Mai - 13:01

Il sera aussi placé sur le site de l' éditeur au tarif de 15€/unité. (c' est lui qui fixe le prix)
http://www.editions-lacour.fr/boutique/liste_rayons.cfm

Oui, c' est long mais ce n' est rien comparé au temps de la correction !
Je le corrige depuis 2 ans alors que je l' ai écrit en 3 semaines à peine.
Alors je ne suis plus à 3 mois près
Revenir en haut Aller en bas
strawberry
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3689
Age : 37
Localisation : France
Emploi/loisirs : Formation designer art graphique,desinatrice,illustratrice
Humeur : Fatiguée
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Mar 27 Mai - 15:42

ça va s'est pas cher.

_________________


Clique sur la bannière tu atteris sur mon blog ^^

Image and video hosting by TinyPic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strawberry.rain-blog.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Mar 27 Mai - 16:36

Ben moi je trouve que si

J' en ai vu dans sa vitrine entre 7 & 12 € alors je me suis dit que comme c' est mon premier, il n' est pas excellent, normal et qu' il ne doit pas valoir plus de 7€ (le minimum) !
Ben non, il l' estime à 15€, même moi je ne met pas ce prix dans les bouquins !
Revenir en haut Aller en bas
strawberry
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3689
Age : 37
Localisation : France
Emploi/loisirs : Formation designer art graphique,desinatrice,illustratrice
Humeur : Fatiguée
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Mar 27 Mai - 17:31


_________________


Clique sur la bannière tu atteris sur mon blog ^^

Image and video hosting by TinyPic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strawberry.rain-blog.com/index.htm
magnolia
Artiste actif
Artiste actif
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 29
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   Mar 26 Aoû - 14:03

bonjour,

est que cela parle de vampires?

magnolia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit Sang Faim   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit Sang Faim
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'allaitement vous donne t'il faim
» Un bébé n'a pas faim la nuit après 100 jour de vie ?
» "le sang des vikings"
» C'est prouvé, travailler trop nuit gravement à la santé
» nuit de noel tragique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez DevilsEyes et strawberry :: Art littéraire :: Roman-
Sauter vers: